Arts plastiques

Pourquoi ne fait-on plus de cours de dessin aujourd’hui ?

Le cours de dessin est mort …

Il l’est depuis 1968, date à laquelle le cours d’ arts plastiques est venu le remplacer. Depuis les années 70, de nouvelles formes d’art sont apparues (installation, art sur/avec le corps, vidéographie, etc …) : c’est ce qu’on appelle l’art contemporain. Ces nouvelles expressions nous paraissent souvent être du "n’importe quoi" parce que l’on rencontre des difficultés à les comprendre.

L’objectif du cours d’arts plastiques est justement de rendre les démarches de ces nouvelles pratiques (sculptures, architecture, vidéo, etc.) visibles, lisibles et décodables. Evidement, on continue à s’intéresser aux époques antérieures de l’art puisque la création artistique est une continuité.

Et c’est pour suivre l’évolution de notre société (afin de mieux la comprendre) que l’on a fait évoluer notre discipline. Ainsi savoir dessiner ne permet plus aux jeunes d’aujourd’hui de décoder le monde dans lequel ils vivent. Le cours d’arts plastiques cherche à initier aux nouvelles démarches artistiques contemporaines.

Qu’est-ce qu’un cours d’arts plastiques aujourd’hui ?

Comme toutes les disciplines, les méthodes d’enseignement des arts plastiques ont évolué et évoluent dans le temps. Aujourd’hui, l’élève est placé au centre de son apprentissage : c’est-à-dire qu’en le laissant découvrir et construire par sa propre expérience son savoir, l’élève comprend et acquiert les connaissances empiriques.

1- C’est pourquoi le professeur va, en guise de "sujet", poser un problème à l’élève. En arts plastiques, il va s’agir d’un problème de formes visuelles.

2- L’élève va ensuite tenter d’y répondre en explorant des matériaux, des techniques. Il pratique en cherchant les formes qui peuvent être des solutions au problème posé. On dit souvent qu’il "réfléchit avec ses mains" puisqu’il cherche des solutions pour lesquelles il n’y a pas de modèle donné ; il découvre chemin faisant. Les formes apparaissent par la pratique.

3- Après la pratique de l’élève - ou entre deux moments de la pratique - les élèves mettent leurs travaux en commun. En comparant leurs travaux, la parole des élèves, guidée par les questions du professeur, permet de nommer d’une manière plus claire les solutions trouvées au problème posé. De plus, en énumérant les opérations qu’ils ont effectuées, les élèves acquièrent non seulement du vocabulaire spécifique aux arts plastiques mais développent aussi un sens critique et d’analyse.

4- Lorsque le travail est terminé, le professeur présente aux élèves des références artistiques (c’est le moment fort de la rencontre avec des œuvres d’art) qui entretiennent un lien étroit avec le problème posé.

5- Le cahier, en cours d’arts plastiques, sert à garder une trace des travaux effectués. Il permet de garder en mémoire le vocabulaire rencontré, les références artistiques découvertes. Il est la mémoire du cours.

Quelques travaux d’élèves :

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter